Au delà des maux Album

Artist(s): Chimène Badi

Cover Art

Chimène Badi Au delà des maux Cover Art

Tracklist

De quoi on se souvient

length: 3:18

Seule Chimène Badi

length: 3:16

Elle vit

length: 3:42
Là comme si le monde
N'avait pas envie de voir sous sa peur

Là comme si le monde
N'avait pas envie de croire dans son coeur

Là comme si jalouse de leur self control
On oubliait certaines personnes

Petite elle rêvait de soupirs,
De jolies vagues, de chaleur
Petite elle caressait le sable,
Certaine d'un ciel protecteur

Maladresse, de la vie, son adresse
Ressemble trop à l'oubli

Elle vit, douleur
Et on change de file
Elle vit ça change comme on change de film
Elle vit un sou pour du meilleur
L’écoute et la douceur
Ça touche à l’intérieur
Ça change de vie

Là comme si au bal des miracles
On n'avait pas pris en compte

Ses envies normale d’une vie
Sans être sale, sans un nom

Elle nous dit son mal se dessine
Sans ancre , sans mélodie
Bonheur si,

Les heures passent avant l’ennui

Comme une ombre qui fait face
Sans voir le jour
A quel mauvais tour

Elle vit, douleur
Et on change de file
Elle vit ça change comme on change de film
Elle vit un sou pour du meilleur
L’écoute et la douceur
Ça touche à l’intérieur
Ça change de vie

L'abri, les traces,
Et tous les jongleurs défilent,

Elle court les casses et les cartons sont des villes
Trois sacs de courses et tout l'univers prend racine

Elle vit, douleur
Et on change de file
Elle vit ça change comme on change de film
Elle vit un sou pour du meilleur
L’écoute et la douceur
Ça touche à l’intérieur

Elle vit, douleur
Et on change de file
Elle vit ça change comme on change de film
Elle vit un sou pour du meilleur
L’écoute et la douceur
Ça touche à l’intérieur
C'est ca qu'elle vit

Ça ne regarde que moi

length: 3:49
Après t'avoir quitté
J'ai marché longtemps
Dans les rues du passé
Je n'avançais pas vite
J'ai reconnu cet enfant
Aux yeux perdus
J'étais si petite
Et j'ai tout revécu
J'entendais les rires
Les moqueries
Les insultes
Comme j'ai du souffrir
Pour en frémir à l'âge adulte

Mon corps et ma tête
Portaient tant de poids
Quand on ne regardait que moi
Je n'étais pas prête
J'ignorais pourquoi
On est comme on ne choisit pas
Les parleurs sont toujours là
Que je leur plaise ou pas
Ça ne regarde que moi

Après t'avoir quitté
J'ai refait le parcours
Des maisons familières
Et des premiers amours
J'ai revu la jeune fille
Aux yeux inquiets
Qu'on la déshabille
Pourtant si loin
J'étais si près
De ces vieux chagrins
Je l'ai rassuré
Elle faisait tant d'efforts

Comme j'ai dû pleuré
Pour y penser aussi fort

Mon corps et ma tête
Portaient tant de poids
Quand on ne regardait que moi
Je n'étais pas prête
J'ignorais pourquoi
On est comme on ne choisit pas
Les parleurs sont toujours là
Que je leur plaise ou pas
Ça ne regarde que moi

Et j'ai marché pendant des heures
La musique au rythme de mon cœur
Libre et légère
J'ai chanté pour moi
Alors je me suis envolé
J'ai dansé dans les rues du passé
Regarde je suis là
J'ai ces mots j'ai ma voix
Et on écoute que moi

Ça ne regarde que moi

Mon corps et ma tête
Portaient tant de poids
Quand on ne regardait que moi
Je n'étais pas prête
J'ignorais pourquoi
On est comme on ne choisit pas
Les parleurs sont toujours là
Que je leur plaise ou pas
Ça ne regarde que moi

Que moi

Ballerine

length: 3:24

Qui parle d'elle

length: 3:37

Les Retardataires

length: 3:22

L'Usine

length: 3:21

Au delà des mots

length: 3:51

Pour tous les hommes

length: 3:13

Personne

length: 3:25

Point final

length: 3:52
Je ne t’ai pas écrit
Je ne sais pas s’il faut le faire
Si cela est permis,
Si on verra après l’hiver
Que faire de l’ennemie
Qui a pourtant voulu te plaire
Je ne t’ai pas écrit
Je ne sais pas s’il faut le faire
Je ne t’ai pas souris
Ma bouche avait un gout de terre
Comme une trainée de suie a
A essuyer sur mon revers

J’ai marché sous la pluie
Pour égarer ce qui se perd
Je ne t’ai pas souris ma bouche avait un gout de terre

Au final, au final, au final

Je ne t’ai pas suivie je suis partie revoir la mer
Retrouver des amis
Passer des nuits à prendre l’air
J’ai croisé d’autres vies
La vie des autres est similaire
Je ne t’ai pas suivie je suis partie revoir la mer

Je ne t’ai pas tout dit
Je ne sais plus s’il faut se taire
Te dire là où je vis
Ou avec qui je vais le faire

Car tout finit ainsi
Si les bonheurs sont éphémères
Je ne t’ai pas tout dit je ne sais plus s’il faut se taire

Au final, au final, au final, au final, au final,

Au final tu ne m’as pas comprise
Je ne veux pas de ta colère
Je suis venue ici
Pour te parler d’hier
On se quitte aujourd’hui
Une deuxième fois à ma manière
Je te souhaite une belle vie
Et je t’embrasse comme font les frères
Point final