Laisse-les dire Album

Artist(s): Chimène Badi

Cover Art

Chimène Badi Laisse-les dire Cover Art

Tracklist

J'ai lu ton nom

length: 3:51

Dans mes cahiers d'écolière
Dans le sang et la poussière
J'ai lu ton nom
Sous les drapeaux des mairies
Dans la poudre des fusils
J'ai lu ton nom
Dans les poêmes d'Eluard
Comme dans les livres d'histoire
Sur les murs qui nous entourent
Sur les lèvres de l'amour
Aussi loin que je vivrais
Pourrai-je un jour m'en lasser?
Je crois que non...

Sous les paupières fermées
De ceux qui sont enfermés
J'ai lu ton nom
Dans le chant des hirondelles
Sur le pont des arcs-en-ciel
J'ai lu ton nom
Sous les draps de nos dimanches
En croche en noire ou en blanche
Dans le bois des bancs publiques
Comme au front des républiques
Aussi loin que je vivrais
Pourrai-je un jour m'en passer?
Je crois que non...

J'ai lu ton nom
J'ai lu ton nom

Sur les affiches déchirées
Des révolutions passées
J'ai lu ton nom
Sous chaque statue qu'on élève
Dans chaque point qui se soulève
J'ai lu ton nom
Dans les poëmes d'Eluard
Comme dans les livres d'histoire
Sur les murs qui nous entourent
Sur les lèvres de l'amour
Aussi loin que je vivrais
Pourrai-je un jour m'en lasser?
Je crois que non...

J'ai lu ton nom
J'ai lu ton nom
J'ai lu ton nom
J'ai lu ton nom
J'ai lu ton nom....

Dans mes cahiers d'écolière
Dans le sang et la poussière
J'ai lu ton nom
Sous les drapeaux des mairies
Dans la poudre des fusils
J'ai lu ton nom
Dans les poëmes d'Eluard
Comme dans les livres d'histoire
Sur les murs qui nous entourent
Sur les lèvres de l'amour
Aussi loin que je vivrais
Pourrai-je un jour m'en lasser?
Je crois que non
Je crois que non
Je crois que non...

Laisse les dire

length: 2:35

Laisse les dire...
Laisse le venin couler, laisse les dire
Y'a pas d'quoi en pleurer
Y'a pas de quoi se faire des angoisses
C'est toujours comme ça, au fond quoi que tu fasses....

Laisse les dire
A quoi bon lutter contre les vents les marrées
Laisse les dire
Mieux vaut avancer sans jamais se retourner
Laisse les dire
Finalement c'est un peu la règle du jeu

Laisse les donc parler...

Laisse les dire
Tout ça n'a pas d'importance
Rien est pire que... récolter l'indifférence
Reste debout face au vent contraire
C'est chacun ses goûts, chacun ses colères

Laisse les dire
A quoi bon lutter contre les vents les marrées
Laisse les dire
Mieux vaut avancer sans jamais se retourner
Laisse les dire
Finalement c'est un peu la règle du jeu

Laisse les donc parler...

En amour, en musique, en humour, en été
C'est un monde qui le savent mieux que tout le monde
Des avis, des débats en veux-tu en voilà
Des formules qui nous lassent à la longue
Le passé, le futur, le présent
C'est pas dur en deux secondes qui nous refont le monde

Y'a pas de quoi s'inquiéter, c'est un air que l'on connait

A quoi bon lutter contre les vents les marrées
Laisse les dire
Mieux vaut avancer sans jamais se retourner
Laisse les rires
A quoi bon lutter contre les vents les marrées
Laisse les dire
Mieux vaut avancer sans jamais se retourner
Laisse les rires
Finalement c'est un peu la règle du jeu

Laisse les dont parler...

En équilibre

length: 3:01

Même lorsque tout les autres s'étonnent autours de nous
Même lorsque toutes ces choses nous font douter de tout
J'essais de donner ce qu'on attend de moi
Un peu de vérités parfois
Je suis en équilibre
Je marche sur un fil
Je ne regarde plus en bas tout est si loin déjà
Je suis souvent ailleurs
J'ai compris mes erreurs
Je vois des oiseaux s'envoler
Des amants s'enlaçer
J'ai oublié
Même si jamais le monde s'écroule autour de nous
Même si la dernière onde m'entraîne loin de tout
J'essaie d'ignorer ce que l'on dit de moi
Un peu de vérité parfois
Je suis en équilibre
Je marche sur un fil
Je ne regarde plus en bas tout est si loin déjà
Je suis souvent ailleurs
J'ai compris mes erreurs
Je vois des oiseaux s'envolaient
Des amants s'enlaçaient
J'ai oublié
Je suis en équilibre
Je marche sur un fil
Je ne regarde plus en bas tout est si loin déjà
Je suis souvent ailleurs
J'ai compris mes erreurs
Je vois des oiseaux s'envolaient
Des amants s'enlaçaient
J'ai oublié
J'ai oublié

Frôlé l'amour

Certaines mènent la vie facile
Des amours qui défilent
Sans que rien ne les atteignent
Certaines mettent leur cœur à l'abri
Ou partage la peine
Des coups de foudre en dent de scie

Aha aha aha

Chaque fois que ça arrive
Chaque fois que ça m'arrive
Je me dit que c'est pour toujours
Je claque tout mes soucis
Je claque tout mes souvenirs
Tant de fois j'ai frôlé l'amour

J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Tant de fois, tant de fois
Jusqu'au petit jour
J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Cent fois j'ai frôlé l'amour
Je sais bien que nos larmes sèches

Et qu'au bord de la brèche
M'attendra un nouveau jour
Profitons du bonheur
Il est court
S'il nous prend de vitesse
J'ai cent fois frôlé l'amour

Aha aha aha

Chaque fois que ça arrive
Chaque fois que ça m'arrive
Je me dit que c'est pour toujours
Je claque tout mes soucis
Je claque tout mes souvenirs
Tant de fois j'ai frôlé l'amour

J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Tant de fois, tant de fois
Jusqu'au petit jour
J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Cent fois j'ai frôlé l'amour

J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Tant de fois, tant de fois
Jusqu'au petit jour
J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Cent fois j'ai frôlé l'amour

J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Tant de fois, tant de fois
Jusqu'au petit jour
J'ai frôlé l'amour, j'ai frôlé l'amour
Cent fois j'ai frôlé l'amour

L'amour, l'amour, l'amour
J'ai frôlé l'amour
L'amour, l'amour

Plus de devoirs que de droits

length: 3:39

Si j'ai reçu l'amour en cadeau dans mes mains
Si j'ai vu tout autour la paix sur mon chemin
L'avenir me donne plus de devoirs que de droits

Je m'endors, calme et l'âme en paix
Mais tout dehors me semble encore agité
Et quand des mains se tendent
Au fond je me demande
Ce que la vie attend de moi

Dois-je en souffrir
Ce monde est le mien
Ou ne rien dire
Parce que je n'y pourrais rien
Et que veulent dire ces mots
"ce qui ne nous tue pas un jour nous rend plus fort" ?

(refrain)
Si j'ai reçu l'amour en cadeau dans mes mains
Si j'ai vu tout autour la paix sur mon chemin
L'avenir me donne plus de devoirs que de droits
Si j'ai eu cette chance de naître en plein soleil
Si j'ai vu la souffrance de loin c'est pas pareil
L'avenir me donne plus de devoirs que de droits

Trop de tout
Quand d'autres n'ont rien
En moi je l'avoue
Je n'y comprends plus rien
Et soudain que deviennent
Tous mes petits chagrins
Indécents face à leurs peines

Quand tout se ferme à l'horizon
Que tant de voix s'élèvent, essaient de dire "non"
Reste-t-il de la place
Pour ces tout petits riens
Que j'oublierai demain ?

(refrain)

Combien d'hommes pleurent ?
Combien sont soumis ?
Combien se demandent S'ils seront encore en vie ?
Combien d'hommes ont peur ?
Se cachent dans la nuit ?
Et rêvent en silence
Un jour d'être libres ?

(refrain)
L'avenir me donne plus de devoirs que de droits (X3)

Froid!

length: 3:17

Froid, le regard des gens sur les gens
Froid, à nos doigts les tristes diamants
Froid, les corps qui dorment aux quatre vents
L'acier des fusils encore brûlants

Droit, en angles droits les sentiments
Froid, comme une toile de Mondrian
Froid, en dépit du réchauffement
Le bleu sans fond des océans

(refrain)
Le monde me fait froid dans le dos
Froid sous mes pulls et mes manteaux
Et puis je m'allonge contre toi
Et nue, je n'ai plus froid
Le monde me fait froid dans le dos
Un froid à flinguer les oiseaux
Et puis la douceur de tes mains
Et l'été me revient

Froid, trop souvent le souffle du temps
Froid, ces mots que l'on nous a dit cent fois
Ces promesses d'éternellement
Qui se dissipent en un instant

Froid, les rêves que la vie nous tend
Froid, les bonheurs que fabriquent l'argent
Croix, de bois de fer
Et si l'on ment que l'enfer Nous brûle doucement

(refrain)

En vous

length: 3:27

J'ai vu toutes ces salles remplies
Toutes ces âmes réunies
J'ai vécu auprès de cette chaleur
De vos cris, de vos coeurs
Et c'est ma vie
Toute cette envie
Je l'ai puisée en vous

Au milieu de mes doutes, une lueur

(refrain)
C'est en vous que je peux y croire
Sur scène c'est fou
Je me vois dans vos yeux comme dans un miroir c'est vous
Qui racontez mon histoire
Qui fabriquez ma mémoire
C'est en vous que je lis l'espoir
Et c'est si doux
Je me reconnais dans chacun de vos regards
Oh mon avenir est en vous

Je vis pour ces heures, ces instants de bonheur nourissant
J'ai grandi auprès de votre confiance
Au milieu de ma route, cette lueur
C'est en vous que je peux y croire
Sur scène, c'est fou
Je me vois dans vos yeux comme dans un miroir
C'est vous qui racontez mon histoire
Qui fabriquez ma mémoire
C'est en vous que je lis l'espoir
Et c'est doux
Je me reconnais dans chacun de vos regards
Oh mon avenir est en vous

La ferveur du public dans le sang
Vous m'avez donné la force

Au milieu de ma route, cette lueur

(refrain)

Face à vous sur scène
Je sens la magie d'un premier rendez-vous
Quand la première note raisonne

(refrain)
Oh mon avenir est en vous
Oh mon avenir est en vous
Oh mon avenir est en vous

La remontrance

length: 3:29

Par un matin d'hiver
Descendant la rue blanche
J'étais très en colère
Pleine de remontrance
Et puis le vent d'hiver
Qui dénude les branches
A rué dans ma colère
Et tout a foutu le camp

Au bout de notre histoire
Mon amour je m'étonne
Que mes élans d'hier n'ai plus
Grande importance
Comme une ombre furtive un souvenir se cramponne
Mais il n'y a pas de quoi s'offrir la moindre danse

En courant pour te voir derrière mes remontrances
Je voulais bien reprendre là où tout recommence
Retrouver de l'espoir en te donnant ta chance
Mais j'ai perdu jusqu'aux raisons de ma présence

Suis-je la seule frappée d'amnésie et de démence ?
Ou bien d'autres que moi ont connu cette érrance ?
Qui fait que l'on oublie toutes ses remontrances et que l'amour se barre sans aucune importance

Et si je te croisais
Remontant la rue Blanche
Pas sûr que je te vois
Ni que je te relance
L'amour est un miroir qui sait la différence qu'il y a entre un reflet et une vraie présence

Adieu ta chance
Ma remontrance
Adieu ta chance
Je m'en balance (X2)

The Only One

length: 3:42

Je n'en peux plus de toute cette comédie
Aucune raison à mes yeux jamais ne justifie qu'on se mente ainsi
Derrière les jolies formules maintenant ça suffit, j'entends le vide qui raisonne
Je m'en vais et une chose est claire, cette fois c'est la bonne

Don't try to tell me that this signifies some precious work that we need to do
Cause baby I won't even dignify another sorry-ass
Excuse to try to keep you in my life
Cuz if you think we're gonna work it out, then baby you're wrong
Cette fois c'est la bonne

Do you think you're the only one who ever wanted to be free
Trop facile de croire que le coeur décide et que l'on obéit
C'est un peu spéciel
Because of the way I give it
C'est spécial
Because evryone can't get it
Mais aimer c'est renoncer à aimer ailleurs
Cuz I know temptation's just a chance to rise above

Qui aurait cru à un tel mépris, que même tout te donner n'était jamais assez
And all the time that you were cheatin, bet you never dreamed that you could lose
And that make it easy
De te fixer droit dans les yeux, de te dire mon vieux cette fois c'est la bonne
Been a fool too long

Do you think you're the only one who ever wanted to be free
And Do you think you're the only one who ever wanted to be with me
My love is special because of the way I give it
Its special because evry one can't get it

And I never lose my way to the love I love
Don't you know temptation's just a chance to rise above
Tout est tentation sur terre
But a love like mine is rare
J'y est cru un temps maintenant j'abandonne
But you took your chances
And now I'm so gone
Do you think you're the only one who ever wanted to be free
My love is special because of the way I give it
Its special because evry one can't get it

D'une fille à sa mère

length: 3:19

C'est pour toi que je tais mes doutes
Que je me bat coute que coute
C'est pour toi , pour que la lumière
S'allume encore sous tes paupières
C'est pour toi que je me relève
Quand dans ton corps, le vent se lève
Réveillant le froid de l'hiver
C'est pour toi
D'une fille à sa mère

N'ai pas peur si mes trains déraillent
Je t'emporte où que je m'en aille
N'ai pas peur de tout mes silences
Lorsque je prend de la distance
N'ai pas peur, n'ai pas de tristesse
Qu'on se déchire, qu'on se blesse
C'est juste des mots des broutilles
C'est juste
D'une mère à sa fille

C'est pour toi que j'atteint ces notes
Pour qu'elles te rendent plus fortes
C'est pour toi, pour tes vagues à l'âme
Venue s'emparer de ta flamme
C'est pour toi, pour que tu te serre contre moi
Viens je te laisse faire, tu peux la crier ta colère
C'est pour toi
D'une fille à sa mère

N'ai pas peur prend de l'insouciance
Il suffit de se faire confiance
N'ai pas peur de les faire sauter
Ces liens qui t'empêchent d'avancer
Mais surtout garde la tête haute
Tout le monde en a fait des fautes
Quand pour moi ton amour vacille
C'est juste
D'une mère à sa fille
A sa fille

C'est pour toi que je n' veux plus fuir
Devant ce qui me fait grandir
C'est pour toi, pour que mes rivières
Emportent nos chagrins d'hier
C'est pour toi, pour qu'on est pareil
Le même soleil et le même ciel
A jamais reçoit le cet air
C'est pour toi
D'une fille à sa mère

N'ai pas peur, prend ton second souffle
Dans le dos c'est le vent qui souffle
Il te faut regarder devant
L'avenir est encore si grand
Donne moi ton plus beau sourire
Le même que dans mes souvenirs
En moi c'est comme ça que tu brille
Allez....maman pour ta fille
Maman pour ta fille

Je ne marcherai pas

length: 3:37

Et même... si raisonne
De cet ancien piano
Une... mélodie d'automne

Même si mes doigts s'accrochent
A des notes oubliées
Même si de la pénombre
Me revient le passé

(refrain)
Je ne marcherai pas
Même si je reviens
Un peu trop sur mes pas
Je ne marcherai pas

Ce passé à présent
Et les vaines espérances
Se meurent à la nuit tombante
Il n'y a pas d'amours qui tiennent
Et les fleurs de cerisier
Demain seront fanées
Pas d'amours qui tiennent

(refrain)
(X4)

Septembre 94

length: 4:15

Septembre 94, 12 ans
Nouvelle classe, 6ème C
Mal au ventre, envie de pleurer
Debout dans les rangs
Collège trop grand

Le brouhaha, la cour
Trop d'enfants
Mathématiques, Mme Bonchant
Les divisions j'y arrive même pas à la maison
Tout se mélange tellement, tellement

Comment vais-je faire ?
Avec un compas et une équerre
J'ai pas d'idée, ça va passer
Et bientôt la cloche va sonner

(refrain)
J'essaye tellement que j'essaye
Je n'y arrive pas
Et si des fois ce monde était trop lourd pour moi ?
J'essaye tellement que j'essaye
Je n'y arrive pas
Et si des fois ce monde
Ne me ressemblait pas ?

Fauteuil dans le fond du bus
Assise à la place de Laura
Pas contente, elle me dit "bouge"
Je serre les dents, je ne bouge pas
Non, non
Joues rouges, déchiré mon blouson
A 18 heures, trop de questions
Alors, alors à l'unisson
Je ne veux plus y aller, non merci sans façon, pardon

Comment vais-je faire ?
Je me sens pousser à l'envers
J'encaisse allez, ça va passer
Il est l'heure d'aller se coucher

(refrain)

Janvier, cours de biologie/physique
Radiateur à côté
A la fenêtre, une heure allez
Encore un nuage, je nage dedans
Mes rêves, si quelqu'un les entend
Juré, craché, j'ai besoin d'air si mal à l'aise dans mes Nike Air
Dans ce vestiaire à pom pom girl j'attends, j'attends

Comment vais-je faire ?
Comment remonter la rivière ?
Même en apnée, vivons cachés
Jusqu'aux vacances de février

(refrain)

Ce soir je suis seule à la maison
Dans ma chambre les enceintes à fond
Master, Blaster, Amsterdam
Par coeur Tracy Chapman
Le coeur à bloc
La chair de poule
Mon âme emportée par la foule
Je m'accroche qu'à ça
Je n'accroche que ça
Je m'invente, Paris, l'Olympia

Un jour de trop qui passe

length: 3:42

Quelquefois c'est de l'eau
Qui coule au bord des yeux
Mais souvent c'est un mot
Qui dit trop ou trop peu
Parfois l'indifférence d'un regard sans passion
Un peu plus qu'une abscence
Un faux oui qui dit non

Une envie de partir
Sans savoir où aller
Une envie de mentir
Pour éviter d'aimer
Attendre qu'il se couche
Allumer la télé
Se désaimer en douce
Lentement s'éloigner

(refrain)
On s'apprend, on s'écoute
On se quitte, on revient
On est sûr puis on doute
On se laisse, on se tient
On se détruit, on s'aime
A deux on ne fait qu'un
Mais c'est toujours pareil
Un jour de trop qui passe
Et puis on est plus rien

C'est les amis qui passent
De moins en moins souvent
Le temps qui prend la place
Des plus tendres instants
L'ennui des choses simples
Qui préservées avant
Les douleurs et les craintes
De se perdre vraiment

Et puis les souvenirs
Qui rongent le silence
Eparpillent les désirs
Cachent l'indifférence
L'impression d'être seul
Comme un enfant fragile
Léger comme une feuille
Et perdu comme une île

(refrain) x3
On s'apprend, on s'écoute
On se quitte, on revient
On est sûr puis on doute
On se laisse, on se tient
On se détruit, on s'aime
A deux on ne fait qu'un
Mais c'est toujours pareil
Un jour de trop qui passe
Et puis on est plus rien