Chimères Album

Artist(s): Diane Tell

Cover Art

Diane Tell Chimères Cover Art

Tracklist

Tes yeux

length: 3:35

[Refrain:]
Ne me regarde pas
Je reconnais cet air-là
Encore un éclat de larmes dans tes yeux
Je n'en sais pas la raison
Je n'ai pas de solution
Tu m'imposes tes humeurs, t'es menteux
Alors qu'avant, ce regard-là m'inquiétait vraiment
Aujourd'hui, il m'inspire la pitié
Ce qui passe dans l'orgueil d'un grand homme
Quand l'amour et son absurdité lui crèvent les yeux
[au Refrain]

Je veux revoir les mêmes yeux qui, dans ma mémoire,
Ont séduit bien des filles avant moi
Et à peine ont brillé presque juste pour moi
Je veux rire aux larmes et en voir l'éclat dans tes yeux

[au Refrain, x2]

La Falaise

length: 4:55
La chaleur suffocante rendit pénible
Le passage dans ces bois denses et sombres
Mais quand le bleu de la mer fut visible
Le sentier devint presque sans encombre
Comme animée d'un second souffle
J'accourus
Vers cette éblouissante étendue
A court de force et sans guide
En bordure de la falaise
La proximité du vide
Paralyse les jambes tant elle pèse
C'est pourtant des sommets
Qu'on y voit le plus clair

Au large, devant la nuit un voilier blanc
S'approchait de l'eau calme près des terres
Au large de ma vie le ciel brûlant
Avant de s'éteindre fit la lumière
Sur le détour permettant d'éviter
Le récif de corail immergé
A court de force et sans guide
En bordure de la falaise
La proximité du vide
Paralyse les jambes tant elle pèse
C'est pourtant des sommets
Qu'on y voit le plus clair

Comme animée d'un second souffle venu
D'une telle éblouissante étendue
A court de force et sans guide
En bordure de la falaise
La proximité du vide
Paralyse les jambes tant elle pèse
C'est pourtant des sommets
Qu'on y voit le plus clair

A court de force et sans guide
En bordure de la falaise
La proximité du vide
Paralyse les jambes tant elle pèse
C'est pourtant des sommets
Qu'on y voit le plus clair.

Mon Amie

length: 3:39

Les Différents

length: 3:56
Voici le clan
De tous ces gens
Que poliment
On appelle différents
C'est une race très tenace
Et perspicace
Qui a pas sa place ici

Trop intenable
Pas parlable
Condamnable
Ça parle au diable!

On les canonise
Quand l'église
Réalise
Qu'ils se déguisent aussi

Ce qu'ils ont à faire
N'est pas ordinaire
N'allez pas croire
Qu'ils prétendent à leurs pouvoirs
Du même camp
Les différents
Dans leurs entrailles
Livrent tous la même bataille

Les différents
Ça vous inspire
Ça se veut martyrs
Ça doit se faire applaudir
Ce sont des artistes
Ou journalistes
Sur la bonne piste
Mais sur la liste noire

On se les arrache
S'y attache
Puis les relâche
Ils font beaucoup trop tache

On les soupçonne
On les questionne
Les emprisonne
Croyant les avoir

Ce qu'ils ont à faire
N'est pas ordinaire
N'allez pas croire
Qu'ils prétendent à leurs pouvoirs
Du même camp
Les différents
Dans leurs entrailles
Livrent tous la même bataille
Êtes-vous de ceux qui passent pour différents ? (3 x)

Ce qu'ils ont à faire
N'est pas ordinaire
N'allez pas croire
Qu'ils prétendent à leurs pouvoirs
Du même camp
Les différents
Dans leurs entrailles
Livrent tous la même bataille

Ce qu'ils ont à faire
N'est pas ordinaire
N'allez pas croire
Qu'ils prétendent à leurs pouvoirs
Du même camp
Les différents
Dans leurs entrailles
Livrent tous la même bataille

Les Trottoirs du boulevard St-Laurent

length: 3:06

On a beau…

length: 4:36
Diane Tell
ON A BEAU
Paroles et musique: Diane Tell, 1982
On a beau l'aimer plus que tout
En devenir fou
Lui laisser l'avantage
Repasser mille fois l'éponge
Sur ses mensonges

On a beau offrir un présent
Se permettre un enfant
Qui nous rappelle son visage
On ne change pas les autres
À force de les aimer

On a beau détourner son chemin
Si l'être qu'on aime
N'est pas le sien
Je doute (pas) que ce magique amour éternel
Survive son adolescence rebelle
Si celui qu'on adore
Demande trop d'effort
On a beau ranimer le feu
Qu'il soit chaud
L'arroser s'il l'est trop
On ne change pas les autres
À force de les aimer

On a beau détourner son chemin
Si l'être qu'on aime
N'est pas le sien
Je doute (pas) que ce magique amour éternel
Survive son adolescence rebelle
Si celui qu'on adore
Demande trop d'effort
Ceux qui s'aiment d'un amour naturel
Survivent leur adolescence rebelle
Qui a dit combien d'amour
On souffre toujours
Qui a dit que je verserai
Ma dernière larme
Avant de rendre les armes...

Souvent, longtemps, énormément

length: 4:18
lead vocals: Diane Tell
composer: Diane Tell
lyricist: Diane Tell
Nous parlions toutes les deux
Les soirs de ces nuits d'or
En marchant de longues heures
Sans aller nulle part
On s'inventait des jeux
On s'imaginait des gars
Elle disait "Petite soeur, attends
Ne te mets pas au hasard !"

[Refrain:]

Moi, j'ai aimé très souvent
Aimé longtemps puis énormément
Et je les ai tous perdus
Car comment aimer, je ne l'ai jamais su

J'étais près d'elle le jour
Où elle connut son mari
Peu après qu'elle m'ait dit
Vouloir se fiancer
Il ne ressemblait pas
À l'homme qu'elle m'avait décrit
Comme étant le rêve de sa vie
Le soir, elle m'avait confiée

[au Refrain, x2]
On n'se voit presque plus
Elle a de beaux enfants
Sébastien et Julie
Qu'elle appelle "toute sa vie"

Elle ne dit rien de lui
Ni de bien, ni de méchant
Et me demande tout le temps
"Mais qu'est-ce que t'attends pour dire oui ?"

Elle disait

[au Refrain, x4]

Le Bonhomme Digital

length: 4:24
À deux pas de moi, l'espion qui me suit
Enregistre tous mes gestes et mes plis
Toujours là aux aguets
Gardant son jeu muet
Il imite ma conduite
Ce n'est pas un rêve, je ne suis pas stone
À chacun son anxiété et son robot de chrome
Il ne cherche qu'à doubler l'original
Le bonhomme digital
J'ai pris rendez-vous avec mon suiveur
Qui m'a confessé qu'un ordinateur
A les mêmes ambitions
Les mêmes aliénations
Que les sociétés qui l'ont créé

Ce n'est pas un rêve, je ne suis pas stone
À chacun son anxiété et son robot de chrome
Il ne cherche qu'à doubler l'original
Le bonhomme digital
Ce n'est pas un rêve, je ne suis pas stone
À chacun son anxiété et son robot de chrome
Il ne cherche qu'à doubler l'original
Le bonhomme digital

L’Addition S.V.P.

length: 4:04