Pagny chante Brel Album

Artist(s): Florent Pagny

Tracklist

La Chanson de Jacky

length: 3:20
composer: Gérard Jouannest
lyricist: Jacques Brel

And if one day I should become
A singer with a Spanish bum
Who sings for women of great virtue
I'd sing to them with a guitar
I borrowed from a coffee bar
Well, what you don't know doesn't hurt you
My name would be Antonio
And all my bridges I would burn
And when I gave them some they'd know
I'd expect something in return
I'd have to get drunk every night
And talk about virility
With some old grandmother
That might be decked out like a Christmas tree
And though pink elephants I'd see
Though I'd be drunk as I could be
Still I would sing my song to me
About the time they called me "Jacky"

If I could be for only an hour
If I could be for an hour every day
If I could be for just one little hour
Cute in a stupid *** way

And if I joined the social whirl
Became procurer of young girls
Then I would have my own bordellos
My record would be number one
And I'd sell records by the ton
All sung by many other fellows
My name would then be handsome Jack
And I'd sell boats of opium
Whiskey that came from Twickenham
Authentic queers
And phony virgins
If I had banks on every finger
A finger in every country
And every country ruled by me
I'd still know where I'd want to be
Locked up inside my opium den
Surrounded by some china men
I'd sing the song that I sang then
About the time they called me "Jacky"

If I could be for only an hour
If I could be for an hour every day
If I could be for just one little hour
Cute in a stupid *** way

Now, tell me, wouldn't it be nice
That if one day in paradise
I'd sing for all the ladies up there
And they would sing along with me
And we be so happy there to be
Cause down below is really nowhere
My name would then be Juniper
Then I would know where I was going
And then I would become all knowing
My beard so very long and flowing
If I became deaf, dumb and blind
(was: If I could play deaf, dumb and blind)
Because I pitied all mankind
And broke my heart to make things right
I know that every single night
When my angelic work was through
The angels and the Devil too
Would sing my childhood song to me
About the time they called me "Jacky"

If I could be for only an hour
If I could be for an hour every day
If I could be for just one little hour
Cute in a stupid *** way

Orly

length: 4:40
lyricist: Jacques Brel
composer: Jacques Brel
Ils sont plus de deux mille
Et je ne vois qu'eux deux
La pluie les a soudés
Semble-t-il l'un à l'autre
Ils sont plus de deux mille
Et je ne vois qu'eux deux
Et je les sais qui parlent
Il doit lui dire: je t'aime
Elle doit lui dire: je t'aime
Je crois qu'ils sont en train
De ne rien se promettre
C'est deux-là sont trop maigres
Pour être malhonnêtes

Ils sont plus de deux mille
Et je ne vois qu'eux deux
Et brusquement ils pleurent
Ils pleurent à gros bouillons
Tout entourésqu'ils sont
D'adipeux en sueur
Et de bouffeurs d'espoir
Qui les montrent du nez
Mais ces deux déchirés
Superbes de chagrin
Abandonnent aux chiens
L'exploir de les juger

Mais la vie ne fait pas de cadeau!
Et nom de dieu!
C'est triste Orly le dimanche
Avec ou sans Bécaud

Et maintenant ils pleurent
Je veux dire tous les deux
Tout à l'heure c'était lui
Lorsque je disais il
Tout encastrés qu'ils sont
Ils n'entendent plus rien
Que les sanglots de l'autre
Et puis infiniment
Comme deux corps qui prient
Infiniment lentement ces deux corps
Se séparent et en se séparant
Ces deux corps se déchirent
Et je vous jure qu'ils crient
Et puis ils se reprennent
Redeviennent un seul
Redeviennent le feu
Et puis se redéchirent
Se tiennent par les yeux
Et puis en reculant
Comme la mer se retire
Ils consomment l'adieu
Ils bavent quelques mots
Agitent une vague main
Et brusquement ils fuient
Fuient sans se retourner
Et puis il disparaît
Bouffé par l'escalier

La vie ne fait pas de cadeau!
Et nom de dieu!
C'est triste Orly le dimanche
Avec ou sans Bécaud

Et puis il disparaît
Bouffé par l'escalier
Et elle elle reste là
Cœur en croix bouche ouverte
Sans un cri sans un mot
Elle connaît sa mort
Elle vient de la croiser
Voilà qu'elle se retourne
Et se retourne encore
Ses bras vont jusqu'a terre
Ça y est elle a mille ans
La porte est refermée
La voilà sans lumière
Elle tourne sur elle-même
Et déjà elle sait
Qu'elle tournera toujours
Elle a perdu des hommes
Mais là elle perd l'amour
L'amour le lui a dit
Revoilà l'inutile
Elle vivra ses projets
Qui ne feront qu'attendre
La revoilà fragile
Avant que d'être à vendre
Je suis là je le suis
Je n'ose rien pour elle
Que la foule grignote
Comme un quelconque fruit

Ne me quitte pas

length: 3:40
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel
If you go away on this summer day
Then you might as well take the sun away
All the birds that flew in a summer sky
When our love was new and our hearts were high
When the day was young and the night was lo-ong
And the moon stood still for the night birds song
If you go away, If you go away, If you go away

But if you stay I'll make you a day
Like no day has been or will be again
We'll sail on the sun, we'll ride on the rain
We'll talk to the trees and worship the wind
Then if you go-o I'll understand
Leave me just enough love to fill up my hand
If you go away, If you go away, If you go away

If you go away as I know you must
There'll be nothin' left in the world to trust
Just an empty room full of empty space
Like the empty look I see on your face
Can I tell you now as you turn to go
I'll be dying slowly till your next hello
If you go away, If you go away, If you go away

But if you stay, I'll make you a night
Like no night has been or will be again
I'll sail on your smile, I'll ride on your touch
I'll talk to your eyes that I-I love so much
But if you go, I won't cry
For the good's gone from goodbye
If you go away, If you go away, If you go away

Mathilde

length: 3:25
lyricist: Jacques Brel
composer: Gérard Jouannest
Ma mère voici le temps venu
D'aller prier pour mon salut
Mathilde est revenue
Bougnat tu peux garder ton vin
Ce soir je boirai mon chagrin
Mathilde est revenue
Toi la servante toi la Maria
Vaudrait peut-être mieux changer nos draps
Mathilde est revenue
Mes amis ne me laissez pas
Ce soir je repars au combat
Maudite Mathilde puisque te v'là

Mon cœur mon cœur ne t'emballe pas
Fais comme si tu ne savais pas
Que la Mathilde est revenue
Mon cœur arrête de répéter
Qu'elle est plus belle qu'avant l'été
La Mathilde qui est revenue
Mon cœur arrête de bringuebaler
Souviens-toi qu'elle t'a déchiré
La Mathilde qui est revenue
Mes amis ne me laissez pas
Dites-moi dites-moi qu'il ne faut pas
Maudite Mathilde puisque te v'là

Et vous mes mains restez tranquilles
C'est un chien qui nous revient de la ville
Mathilde est revenue
Et vous mes mains ne frappez pas
Tout ça ne vous regarde pas
Mathilde est revenue
Et vous mes mains ne tremblez plus
Souvenez-vous quand je vous pleurais dessus
Mathilde est revenue
Vous mes mains ne vous ouvrez pas
Vous mes bras ne vous tendez pas
Sacrée Mathilde puisque te v'là

Ma mère arrête tes prières
Ton Jacques retourne en enfer
Mathilde m'est revenue
Bougnat apporte-nous du vin
Celui des noces et des festins
Mathilde m'est revenue
Toi la servante toi la Maria
Va tendre mon grand lit de draps
Mathilde m'est revenue
Amis ne comptez plus sur moi
Je crache au ciel encore une fois
Ma belle Mathilde puisque te v'là te v'là

La Fanette

length: 3:13
lyricist: Jacques Brel
composer: Jacques Brel
Nous étions deux amis et Fanette m'aimait
La plage était déserte et dormait sous juillet
Si elles s'en souviennent les vagues vous diront
Combien pour la Fanette j'ai chanté de chansons

Faut dire, faut dire qu'elle était belle comme une perle d'eau
Faut dire qu'elle était belle et je ne suis pas beau
Faut dire, faut dire qu'elle était brune tant la dune était blonde
Et tenant l'autre et l'une, moi je tenais le monde
Faut dire, faut dire que j'étais fou de croire à tout cela
Je le croyais à nous, je la croyais à moi
Faut dire qu'on ne nous apprend pas à se méfier de tout

Nous étions deux amis et Fanette m'aimait
La plage était déserte et mentait sous juillet
Si elles s'en souviennent les vagues vous diront
Comment pour la Fanette s'arrêta la chanson

Faut dire, faut dire qu'en sortant d'une vague mourante
Je les vis s'en allant comme amant et amante
Faut dire, faut dire qu'ils ont ri quand ils m'ont vu pleurer
Faut dire qu'ils ont chanté quand je les ai maudits
Faut dire que c'est bien ce jour-là, qu'ils ont nagé si loin
Qu'ils ont nagé si bien qu'on ne les revit pas
Faut dire, qu'on ne nous apprend pas mais parlons d'autre chose

Nous étions deux amis et Fanette l'aimait
La plage est déserte et pleure sous juillet
Et le soir quelquefois quand les vagues s'arrêtent
J'entends comme une voix, j'entends... c'est la Fanette.

La Chanson des vieux amants

length: 4:17
composer: Jacques Brel, Gérard Jouannest
lyricist: Jacques Brel
Bien sûr, nous eûmes des orages, vingt ans d'amour, c'est l'amour fol
Mille fois tu pris ton bagage, mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient, dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à rien, tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête

Mais mon amour, mon doux, mon tendre, mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour, je t'aime encore, tu sais, je t'aime

Moi, je sais tous tes sortilèges, tu sais tous mes envoutements
Tu m'as gardé de pièges en pièges, je t'ai perdue de temps en temps
Bien sûr tu pris quelques amants, il fallait bien passer le temps
Il faut bien que le corps exulte
Finalement, finalement, il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes

Oh, mon amour, mon doux, mon tendre, mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour, je t'aime encore, tu sais, je t'aime

Et plus le temps nous fait cortège et plus le temps nous fait tourment
Mais n'est-ce pas le pire piège que vivre en paix pour des amants ?
Bien sûr tu pleures un peu moins tôt, je me déchire un peu plus tard
Nous protégeons moins nos mystères
On laisse moins faire le hasard, on se méfie du fil de l'eau
Mais c'est toujours la tendre guerre

Oh, mon amour, mon doux, mon tendre, mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour, je t'aime encore, tu sais, je t'aime.

Au suivant

length: 3:16
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel
Au suivant au suivant
Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne
J'avais le rouge au front et le savon à la main
Au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt
A être le suivant de celui qu'on suivait
Au suivant au suivant
J'avais juste vingt ans et je me déniaisais
Au bordel ambulant d'une armée en campagne
Au suivant au suivant

Moi j'aurais bien aimé un peu plus de tendresse
Ou alors un sourire ou bien avoir le temps
Mais au suivant au suivant
Ce ne fut pas Waterloo non non mais ce ne fut pas Arcole
Ce fut l'heure où l'on regrette d'avoir manqué l'école
Au suivant au suivant
Mais je jure que d'entendre cet adjudant de mes fesses
C'est des coups à vous faire des armées d'impuissants
Au suivant et au suivant

Je jure sur la tête de ma première vérole
Que cette voix depuis je l'entends tout le temps
Au suivant au suivant
Cette voix qui sentait l'ail et le mauvais alcool
C'est la voix des nations et c'est la voix du sang
Au suivant au suivant
Et depuis chaque femme à l'heure de succomber
Entre mes bras trop maigres semble me murmurer
Au suivant au suivant

Tous les suivants du monde devraient se donner la main
Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire
Au suivant au suivant
Et quand je ne délire pas j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant
Au suivant au suivant
Un jour je me ferai cul-de-jatte ou bonne soeur ou pendu
Enfin un de ces machins où je ne serai jamais plus
Le suivant le suivant.

Le Dernier Repas

length: 4:01
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel
À mon dernier repas, je veux voir mes frères
Et mes chiens et mes chats et le bord de la mer
À mon dernier repas, je veux voir mes voisins
Et puis quelques Chinois en guise de cousins
Et je veux qu'on y boive, en plus du vin de messe
De ce vin si joli qu'on buvait en Arbois
Je veux qu'on y dévore, après quelques soutanes
Une poule faisane venue du Périgord
Puis je veux qu'on m'emmène, en haut de ma colline
Voir les arbres dormir en refermant leurs bras
Et puis, je veux encore lancer des pierres au ciel
En criant "Dieu est mort !", une dernière fois

À mon dernier repas, je veux voir mon âne
Mes poules et mes oies, mes vaches et mes femmes
À mon dernier repas, je veux voir ces drôlesses
Dont je fus maître et roi ou qui furent mes maîtresses
Quand j'aurai dans la panse de quoi noyer la Terre
Je briserai mon verre pour faire le silence
Et chanterai à tue-tête à la mort qui s'avance
Les paillardes romances qui font peur aux nonnettes
Puis je veux qu'on m'emmène en haut de ma colline
Voir le soir qui chemine lentement vers la plaine
Et là, debout encore, j'insulterai les bourgeois
Sans crainte et sans remords, une dernière fois

Après mon dernier repas
Après mon dernier repas, je veux que l'on s'en aille
Qu'on finisse ripaille, ailleurs que sous mon toit
Après mon dernier repas, je veux que l'on m'installe
Assis seul comme un roi accueillant ses vestales
Dans ma pipe, je brûlerai mes souvenirs d'enfance
Mes rêves inachevés, mes restes d'espérance
Et je ne garderai, pour habiller mon âme
Que l'idée d'un rosier et qu'un prénom de femme
Puis je regarderai le haut de ma colline
Qui danse, qui se devine, qui finit par sombrer
Et dans l'odeur des fleurs, qui bientôt s'éteindra
Je sais que j'aurai peur, une dernière fois.

Les Bourgeois

length: 3:01
lyricist: Jacques Brel
composer: Jean Corti
Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière
Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l'ami Jojo
Et avec l'ami Pierre
On allait boire nos vingt ans
Jojo se prenait pour Voltaire
Et Pierre pour Casanova
Et moi, moi qui étais le plus fier
Moi, moi je me prenais pour moi
Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
En leur chantant

Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient bête
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient c...

Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière
Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l'ami Jojo
Et avec l'ami Pierre
On allait brûler nos vingt ans
Voltaire dansait comme un vicaire
Et Casanova n'osait pas
Et moi, moi qui restait le plus fier
Moi j'étais presque aussi saoul que moi
Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
En leur chantant

Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient bête
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient c...

Le cœur au repos
Les yeux bien sur terre
Au bar de l'hôtel des "Trois Faisans"
Avec maître Jojo
Et avec maître Pierre
Entre notaires on passe le temps
Jojo parle de Voltaire
Et Pierre de Casanova
Et moi, moi qui suis resté le plus fier
Moi, moi je parle encore de moi
Et c'est en sortant vers minuit Monsieur le Commissaire
Que tous les soirs de chez la Montalant
De jeunes "peigne-culs" nous montrent leur derrière
En nous chantant

Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient bête
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient c...

Vesoul

length: 3:30
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel
T'as voulu voir Vierzon
Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul
Et on on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur
Et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg
Et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers
Et on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
Comme toujours

T'as plus aimé Vierzon
Et on a quitté Vierzon
T'as plus aimé Vesoul
Et on a quitté Vesoul
T'as plus aimé Honfleur
Et on a quitté Honfleur
T'as plus aimé Hambourg
Et on a quité Hambourg
T'as voulu voir Anvers
Et on n'a vu qu'ses faubourgs
Tu n'as plus aimé ta mère
Et on a quitté sa sœur
Comme toujours

Et je te le dis
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens
J'irai pas à Paris
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéeon
T'as voulu voir Paris
Et on a vu Paris
T'as voulu voir Dutronc
Et on a vu Dutronc
J'ai voulu voir ta sœur
J'ai vu le mont Valérien
T'as voulu voir Hortense
Elle était dans l'Cantal
J'ai voulu voir Byzance
Et on a vu Pigalle
À la gare Saint-Lazare
J'ai vu les Fleurs du Mal
Par hasard

T'as plus aimé Paris
Et on a quité Paris
T'as plus aimé Dutronc
Et on a quitté Dutronc
Maintenant je confonds ta sœur
Et le mont Valérien
De ce que je sais d'Hortense
J'irai plus dans l'Cantal
Et tant pis pour Byzance
Puisque j'ai vu Pigalle
Et la gare Saint-Lazare
C'est cher et ça fait mal
Au hasard

Et je te le redis chauffe Marcel
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens kaï kaï
Le voyage est fini
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéon

T'as voulu voir Vierzon
Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul
Et on on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur
Et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg
Et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers
Et on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
Comme toujours

T'as plus aimé Vierzon
Et on a quitté Vierzon... chauffe... chauffe
T'as plus aimé Vesoul
Et on a quitté Vesoul
T'as plus aimé Honfleur
Et on a quitté Honfleur
T'as plus aimé Hambourg
Et on a quité Hambourg
T'as voulu voir Anvers
Et on n'a vu qu'ses faubourgs
Tu n'as plus aimé ta mère
Et on a quitté sa sœur
Comme toujours ... Chauffez les gars

Mais mais je te le reredis ... Kaï
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens
J'irai pas à Paris
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéon
T'as voulu voir Paris
Et on a vu Paris
T'as voulu voir Dutronc
Et on a vu Dutronc
J'ai voulu voir ta sœur
J'ai vu le mont Valérien
T'as voulu voir Hortense
Elle était dans l'Cantal
J'ai voulu voir Byzance
Et on a vu Pigalle
À la gare Saint-Lazare
J'ai vu les Fleurs du Mal
Par hasard

Ces gens-là

length: 4:50
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel

Les Vieux

length: 4:29
composer: Jacques Brel, Jean Corti, Gérard Jouannest
lyricist: Jacques Brel
Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux
Même riches ils sont pauvres, ils n'ont plus d'illusions et n'ont qu'un cœur pour deux
Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d'antan
Que l'on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps
Est-ce d'avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d'hier
Et d'avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières
Et s'ils tremblent un peu est-ce de voir vieillir la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends

Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s'ensommeillent, leurs pianos sont fermés
Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
Et s'ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
C'est pour suivre au soleil l'enterrement d'un plus vieux, l'enterrement d'une plus laide
Et le temps d'un sanglot, oublier toute une heure la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attend

Les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps
Ils se tiennent par la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant
Et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
Cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer
Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
Traverser le présent en s'excusant déjà de n'être pas plus loin
Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d'argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit : je t'attends
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend.

Vesoul

length: 3:28
composer: Jacques Brel
lyricist: Jacques Brel
T'as voulu voir Vierzon
Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul
Et on on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur
Et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg
Et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers
Et on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
Comme toujours

T'as plus aimé Vierzon
Et on a quitté Vierzon
T'as plus aimé Vesoul
Et on a quitté Vesoul
T'as plus aimé Honfleur
Et on a quitté Honfleur
T'as plus aimé Hambourg
Et on a quité Hambourg
T'as voulu voir Anvers
Et on n'a vu qu'ses faubourgs
Tu n'as plus aimé ta mère
Et on a quitté sa sœur
Comme toujours

Et je te le dis
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens
J'irai pas à Paris
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéeon
T'as voulu voir Paris
Et on a vu Paris
T'as voulu voir Dutronc
Et on a vu Dutronc
J'ai voulu voir ta sœur
J'ai vu le mont Valérien
T'as voulu voir Hortense
Elle était dans l'Cantal
J'ai voulu voir Byzance
Et on a vu Pigalle
À la gare Saint-Lazare
J'ai vu les Fleurs du Mal
Par hasard

T'as plus aimé Paris
Et on a quité Paris
T'as plus aimé Dutronc
Et on a quitté Dutronc
Maintenant je confonds ta sœur
Et le mont Valérien
De ce que je sais d'Hortense
J'irai plus dans l'Cantal
Et tant pis pour Byzance
Puisque j'ai vu Pigalle
Et la gare Saint-Lazare
C'est cher et ça fait mal
Au hasard

Et je te le redis chauffe Marcel
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens kaï kaï
Le voyage est fini
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéon

T'as voulu voir Vierzon
Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul
Et on on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur
Et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg
Et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers
Et on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
Comme toujours

T'as plus aimé Vierzon
Et on a quitté Vierzon... chauffe... chauffe
T'as plus aimé Vesoul
Et on a quitté Vesoul
T'as plus aimé Honfleur
Et on a quitté Honfleur
T'as plus aimé Hambourg
Et on a quité Hambourg
T'as voulu voir Anvers
Et on n'a vu qu'ses faubourgs
Tu n'as plus aimé ta mère
Et on a quitté sa sœur
Comme toujours ... Chauffez les gars

Mais mais je te le reredis ... Kaï
Je n'irai pas plus loin
Mais je te préviens
J'irai pas à Paris
D'ailleurs j'ai horreur
De tous les flons flons
De la valse musette
Et de l'accordéon
T'as voulu voir Paris
Et on a vu Paris
T'as voulu voir Dutronc
Et on a vu Dutronc
J'ai voulu voir ta sœur
J'ai vu le mont Valérien
T'as voulu voir Hortense
Elle était dans l'Cantal
J'ai voulu voir Byzance
Et on a vu Pigalle
À la gare Saint-Lazare
J'ai vu les Fleurs du Mal
Par hasard

La Chanson des vieux amants (voix basse)

length: 4:16
composer: Jacques Brel, Gérard Jouannest
lyricist: Jacques Brel