Vieillir avec toi Album

Artist(s): Florent Pagny

Cover Art

Florent Pagny Vieillir avec toi Cover Art

Tracklist

Les Murs porteurs

length: 4:46
composer: Calogero
lyricist: Christophe Cirillo

Passée la folie des grandeurs
L'envie de jouer les grands seigneurs
Passée l'ivresse, passée l'ardeur
Quand les fruits n'ont plus de saveur

Revenu de sept ans de malheur
D'un accouchement dans la douleur
Lassé de mentir, de faire l'acteur
Quand on est plus à la hauteur

Reste les murs porteurs
Des amis en béton
Un frère, une petite sœur
Pour voir à l'horizon
Reste les murs porteurs
Pour tenir la maison
Pour surmonter ses peurs
Ou vaincre ses démons

Des promesses la main sur le cœur
Plus fort que d'être le meilleur
Perdu dans le colimateur
Qu'on soit soldat ou déserteur

Des candies gravés dans le cœur
Des milliers d'heures de vol au compteur
Des beaux discours, des beaux parleurs
Qu'on soit dans le flou ou dans l'erreur

Reste les murs porteurs
Des amis en béton
Un frère ou une grande sœur
Pour voir à l'horizon
Reste les murs porteurs
Pour tenir la maison
Pour surmonter ses peurs
Ou vaincre ses démons

De jouer les durs, les cascadeurs
Des souvenirs hauts en couleur
De l'utopie d'un monde meilleur
De tout ce qu'on a appris par cœur

Reste les murs porteurs
Pour se couper du vent
Pour tenir la longueur
Faire face aux tremblements
Reste les murs porteurs
Pour s'abriter du froid
Pour conjurer l'malheur
Et retrouver sa voie

Combien de gens

length: 4:10
composer: Calogero
lyricist: Marc Lavoine
J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
J'ai posé en passant sur ta bouche un baiser
Les joueurs de mandoline et les gens sans papier
Parfum de gazoline sur les plages bétonnées

J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
T'as posé en passant sur ma couche un bébé
J'ai regardé la terre elle avait dans les yeux
Des prisonniers de guerre des enfants malheureux

Combien de temps
Combien de gens
Combien de vies déchirées
Combien de toi
Combien de moi
Combien de nous... brisés

J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
J'ai laissé dans le vent des prières s'envolées
Je garde dans le cœur un oiseau en liberté
Je n'ai jamais cessé mon Amour de t'aimer

Combien de temps
Combien de gens
Combien d'amours déportés
Combien de toi
Combien de moi
Combien de nous... brisés

...
...
...

Combien de temps { combien de temps}
Combien de gens {Combien de gens}
Combien d'esclaves enchaînés
Combien de toi { Combien de toi}
Combien de moi {Combien de moi}
Combien de nous... brisés

Combien de toi { Combien de toi}
Combien de moi {Combien de moi}
Combien de vies... brisées

Vieillir avec toi

length: 3:07
composer: Calogero
lyricist: Marie Bastide
Il y en a qui donneraient tout pour changer d'époque
Pour gagner le coeur d'une autre ou éviter les chocs
Y en a certains qui veulent tout
Le dessus et les dessous
Il y en a qui ne veulent jamais
Dormir au même endroit
Qui rêvent de sauver le monde ou d'inventer des lois
Pour des hommes et des idées
Pour des femmes et des années
On rêve tous d'attraper une étoile

Moi je veux vieillir, avec toi
C'est mon plus beau rêve ici-bas
Oui, je veux vieillir contre toi
C'est mon plus grand rêve ici-bas

Il y en a qui rêveraient de faire le tour du globe
De parler dans l'hémicycle ou de porter la robe
Y en a certains qui ne veulent rien
D'autres qu'un joli matin
On a tous un rêve qui nous porte

Moi je veux vieillir, avec toi
C'est mon plus beau rêve ici-bas
Oui, je veux vieillir contre toi
C'est mon plus grand rêve ici-bas

Oui je veux vieillir, avec toi
Comme un grand arbre aux mille bras
Oui je veux vieillir avec toi
Je te porterai loin là-bas
Oui je veux vieillir contre toi
Là où la vie n'en finit pas

Le Soldat

length: 3:12
composer: Calogero
lyricist: Marie Bastide
A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées
Ma très chère Augustine,je t'écris sans tarder
Le froid piqué me glace et j'ai peur de tomber
Je ne pense qu'à toi...

Refrain :
Mais je suis un soldat (lala lalalala)
Surtout ne t'en fais pas
Je serai bientôt là (lalala lalalala)
Et tu seras fière de moi

A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers
Si loin de la maison, et la fleur au canon
Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi
Mais je ne pleure pas...

Refrain :
Car je suis un soldat (lala lalalala)
Surtout ne t'en fais pas
Je serai bientôt là (lalala lalalala)
Et tu seras fière de moi

A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds
De la boue qui s'en va, des godasses et des rats
Je revois tes yeux clairs j'essaie d'imaginer
L'hiver auprès de toi...

Refrain :
Mais je suis un soldat (lala lalalala)
Je ne sens plus mes bras
Tout tourne autour de moi (lalala lalalala)
Mon dieu sort moi de là

Ma très chère Augustine j'aimerais te confier
Nos plus beaux souvenirs, et nos enfants rêvés
Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés
Je t'aime une dernière fois...

Je ne suis qu'un soldat
Non, je ne reviendrai pas
Je n'étais qu'un soldat
Prends soin de toi

Après nous

length: 4:47
composer: Calogero, Gioacchino Maurici
lyricist: Lionel Florence

[Couplet 1]
On pourra dire mort de sa belle mort
Et forcément parti bien trop tôt
On pourra lire une grande perte encore
Mais qui f'ra pas la une des journaux
Lui si vivant en pleine fleur de l'âge
Même pas présent le jour de ses hommages

[Refrain]
Après nous viendront d'autres irremplaçables
Après nous suivront d'autres inconsolables
C'est chacun son tour, seule justice sur terre
Le reste est discours, prière éphémère
Après nous viendront d'autres inoubliables
Et puis passeront d'autres indispensables
Après tout au fond qu'est ce que ça peut faire
Puisque la poussière retourne à la poussière

[Couplet 2]
On pourra dire mort sans le moindre effort
À peine un soupir, pas un mot
Pire sans souffrir, ni même un remord
Faut bien un jour partir par défaut
Les pieds devant à la première loge
Un air absent, le soir de ses éloges

[Refrain]
Après nous viendront d'autres irremplaçables
Après nous suivront d'autres inconsolables
C'est chacun son tour, seule justice sur terre
Le reste est discours, prière éphémère
Après nous viendront d'autres inoubliables
Et puis passeront d'autres indispensables
Après tout au fond qu'est ce que ça peut faire
Puisque la poussière retourne à la poussière

[Couplet 2]
On a beau dire
"mort de sa belle mort
Avec pour épitaphe
"pas trop tôt
Mieux vaut en rire, chacun le même sort
Un dernier autographe et à bientôt
Lui si vivant qu'aimait les voyages
Il était temps de plier bagages

[Refrain]
Après nous viendront d'autres irremplaçables
Après nous suivront d'autres inconsolables
C'est chacun son tour, seule justice sur terre
Le reste est discours, prière éphémère
Après nous viendront d'autres inoubliables
Et puis passeront d'autres indispensables
Après tout au fond qu'est ce que ça peut faire
Puisque la poussière retourne à la poussière

Parle

length: 4:06
composer: Calogero
lyricist: Marie Bastide
C'est juste un détail quand tu souris
C'est comme une vague impression
Une ombre qui passe et puis qu'on oublie
Pourquoi je te sens si triste mon fils, mon enfant ?
A moi tu peux me dire si quelque chose d'enfouie te ronge la nuit.
Ne reste pas ainsi...

Parle, parle, parle, les mots sont des armes
Parle, au-delà des larmes
Parle, parle, dans ta blessure à coeur ouvert
Laisse entrer la lumière.
Parle, parle, pour défaire le mal
Parle, ouvre-moi ton âme
Parle, parle, je t'écouterai comme un père
Sans jugement de pierre.

C'est tout le son des mots qui jaillit
Une eau vive et noire de chagrin
Qui là veut tous ce qui était détruit
Qui serais-je pour te juger mon fils, mon enfant ?
A moi tu peux me dire si je peux seulement t'aider,
Je serais toujours ton père et ton secours.

Parle, parle, parle, les mots sont des armes
Parle, au-delà des larmes
Parle, parle, dans ta blessure à coeur ouvert
Laisse entrer la lumière.
Parle, parle, pour défaire le mal
Parle, ouvre-moi ton âme
Parle, parle, je t'écouterai comme un père
Sans jugement de pierre.

Parle, parle, les mots sont des armes
Parle, ouvre-moi ton âme
Parle, je t'écouterai comme un père
Laisse entrer la lumière.

Parle, parle, parle, les mots sont des armes
Parle, au-delà des larmes
Parle, parle, dans ta blessure à coeur ouvert
Laisse entrer la lumière.
Parle, parle, pour défaire le mal
Parle, ouvre-moi ton âme
Parle, parle, je t'écouterai comme un père
Laisse entrer la lumière.

Condoléances

length: 3:23
composer: Calogero
lyricist: Lionel Florence

A mes prétentions, donneur de leçon
Qu'ailleurs est toujours plus beau qu'on ne pense
A ma bonne étoile qui tant bien que mal
M'a toujours accordé une dernière chance
A toutes mes erreurs et bras d'honneur
Dont je reconnais le manque d'élégance
Le passé est bien là où il doit être
Et le paraître, voué à disparaître
Avec toutes mes condoléances
A mes illusions, ces contre-façons
Auxquelles on donne toujours trop d'importance
A mes parenthèses, filées à l'anglaise
Pour en revenir des amours de vacances
Aux pêchés d'orgueil, en faire le deuil
Et pour les autres, une minute de silence
Hier est bien tombé aux oubliettes
A peine s'il reste quelques fleurs que l'on jette
Avec toutes mes condoléances
A mes paradis, perdus ou maudits

Là je n'ai rien à dire pour ma défense
A tous mes abus, ses voies sans issues
Qui peuvent encore attendre une repentance
Aux monts et merveilles qu'un jour on paie
Et on à beau le savoir à l'avance
Le passé a sans doute une raison d'être
Non, ce n'est pas demain qu"il va renaître
Avec toutes mes condoléances
A ma vie de garçon, aux temps bien trop longs
De soi-disant plaisirs et jouissance
Pour ce seul présent qui balaye l'avant
Et surtout qui n'a pas d'équivalence
A ce plein soleil, sans autres pareils
Ou qui lui ressemble? Sinon l'évidence
Le passé est bien là il doit être
Il peut même d'un trait d'une croix disparaitre
Avec toutes mes condoléances
Sans remords, sans regrets
Sans remords, sans regrets
Jamais

On sera là

length: 2:58
composer: Calogero
lyricist: Marie Bastide

[Couplet 1]
Dans les livres sacrés des anciens
Dans les lignes de la main
Les fourmis, les oiseaux, les grands sages
Nous délivrent leurs messages

[Refrain]
Et pourquoi on existe
On ne sait pas et on ne saura jamais
Et la beauté de vivre est-ce que tu la vois ?
Et pourquoi on respire
On sait pas et on ne saura jamais
Si le bonheur arrive nous on sera là !

[Couplet 2]
On ira chanter sur les collines
On prendra des routes anciennes
On ira même faire un tour en Chine
On verra bien ou ça nous mène

[Refrain]
Et pourquoi on existe
On ne sait pas et on ne saura jamais
Et la beauté de vivre est-ce que tu la vois ?
Et pourquoi on respire
On sait pas et on ne saura jamais
Si le bonheur arrive nous on sera là !

[Couplet 3]
On est tous à bord du même radeau
On ne tombera jamais de haut
Levons nos verres à la vie mon frère
C'est la plus belle des prières

[Refrain]
Et pourquoi on existe
On ne sait pas et on ne saura jamais
Et la beauté de vivre est-ce que tu la vois ?
Et pourquoi on respire
On sait pas et on ne saura jamais
Si le bonheur arrive nous on sera là !

Nous on sera là!
Nous on sera là!
Ok

Quand on est seul en décembre

length: 4:42
composer: Calogero
lyricist: Emmanuelle Cosso

[Couplet 1]
De la couleur sur ses lèvres
Un tailleur assez chic
Elle se sent un peu de fièvre
L'humeur mélancolique

Il marche tout droit vers la gare
Le moral pas bien haut
Il promène un chien bizarre
Qui fait fuir les oiseaux

Elle a peut-être trente ans
Ne sait plus où elle est
On perd la notion du temps
Quand on est désaimé

Sûrement des larmes planquées
Couleront tout à l'heure
Il est des mois compliqués
Pour le cœur

[Refrain]
Quand on est seul en Décembre
Quand on est seul en Décembre

[Couplet 2]
Tout le monde a mille choses à faire
Que la fête soit belle
On flâne sous les lumières
Des marchés de Noël

Dans la foule qui le déconcerte
Il va, il vagabonde
Pas besoin d'une île déserte
Pour être seul au monde

Sûrement des larmes planquées
Couleront tout à l'heure
Il y a des mois compliqués
Pour le cœur

[Refrain]
Quand on est seul en Décembre
Quand on est seul en Décembre

[Couplet 3]
Ils vont ils viennent les mains vides
Comme encombrés de rien
Si le temps était plus rapide
Déjà ce serait bien

Mais les larmes,elles,sont à l'heure
Les voici sous les cils
Il y a des mois difficiles
Pour le cœur

[Refrain]
Quand on est seul en Décembre
Quand on est seul en Décembre....

Souviens-toi

length: 4:50
composer: Calogero, Gioacchino Maurici
lyricist: Marie Bastide
tu ouvres déjà grand tes ailes
dans le lointain
et moi j'ai comme un gout de sel
au creux des mains
je croyais savoir quoi te dire
je ne sais rien
et là-bas dans ton avenir
il y a quelqu'un

souviens toi
qui tu es, d'ou tu viens, ou tu vas
quelque soit le chemin sous tes pas
de choisir l'amour, quand il viendra
tout arrive si vite

souviens toi
de garder le soleil dans tes bras
d'oublier tous les mauvais endroits
de rêver toujours, envole toi

a trop vouloir te protéger
ce serait mal
un oiseau c'est fait pour voler
loin d'une cage
tu verras avec tes grands yeux
tu pleureras
parfois même quand le ciel est bleu
il y a des vagues

souviens toi
qui tu es, d'ou tu viens, ou tu vas
quelque soit le chemin sous tes pas
de choisir l'amour, quand il viendra
tu as grandi si vite

souviens toi
de garder le soleil dans tes bras
d'oublier tout les mauvais endroits
de rêver toujours, envole toi

un beau jour tu te poseras
sur une branche
tu y chanteras la chanson
de ton enfance
puis sur un plus petit que toi
tu veilleras
caché dans les plis de son front
je serais là

souviens toi
qui tu es, d'ou tu viens, ou tu vas
quelque soit le chemin sous tes pas
de choisir l'amour, quand il viendra
la vie passe si vite

souviens toi
de garder le soleil dans tes bras
d'oublier tous les mauvais endroits
de rêver toujours, envole toi

Les Murs porteurs (acoustique)

length: 3:35

Le Soldat (acoustique)

length: 3:16
A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées,
Ma très chère Augustine, je t'écris sans tarder,
Le froid pique et me glace et j'ai peur de tomber.
Je ne pense qu'à toi,
Mais je suis un soldat.
Mais surtout ne t'en fais pas,
Je serai bientôt là.
Et tu seras fière de moi.
A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers,
Si loin de la maison et la fleur au canon.
Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi.
Mais je ne pleure pas,
Car je suis un soldat
Mais surtout ne t'en fais pas,
Je serai bientôt là
Et tu seras fière de moi.
A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds,
De la boue qui s'en va des godasses et des rats.
Je revoie tes yeux clairs, j'essaie d'imaginer
L'hiver auprès de toi,
Mais je suis un soldat,
Je ne sens plus mes bras,
Tout tourne autour de moi,
Mon Dieu sors moi de là.
Ma très chère Augustine, j'aimerai te confier
Nos plus beaux souvenirs et nos enfants rêvés.
Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés.
Je t'aime une dernière fois.
Je ne suis qu'un soldat.
Non je ne reviendrai pas.
Je n'étais qu'un soldat.
Prends soin de toi.

Vieillir avec toi (acoustique)

length: 2:57
Vieillir Avec Toi Paroles
» Les Murs Porteurs
» Combien De Gens
» Le Soldat
» Après Nous
» Parle
» Condoléances
» On Sera Là
» Quand On Est Seul En Décembre
Parole de Vieillir Avec Toi:

Ils y"en a qui donneraient tout pour changer d"époque
Pour gagner le cœur d"une autre ou éviter les chocs
Y"en a certains qui veulent tout
Le dessus et les dessous
Ils y"en a qui n'veulent jamais
Dormir au même endroit
Qui rêvent de sauver le monde ou d"inventer des lois
Pour des hommes et des idées
Pour des femmes et des années
On rêve tous d"attraper une étoile
Moi je veux vieillir avec toi
C"est mon plus beau rêve ici-bas
Oui Je veux vieillir contre toi
C"est mon plus grand rêve ici-bas

Il y en a qui rêveraient de faire le tour du globe
De parler dans l'hémicycle ou de porter la robe
Y'en a certains qui n'veulent rien
D'autres qu'un joli matin
On a tous un rêve qui nous porte
R

Oui je veux vieillir avec toi
Comme un grand arbre aux mille bras
Oui je veux vieillir avec toi
Je te porterai loin là-bas
Oui je veux vieillir contre toi
Là ou la vie n'en fini pas

Combien de gens (acoustique)

length: 3:35
J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
J'ai posé en passant sur ta bouche un baiser
Les joueurs de mandoline et les gens sans papier
Parfum de gazoline sur les plages bétonnées
J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
T'as posé en passant sur ma couche un bébé
J'ai regardé la terre elle avait dans les yeux
Des prisonniers de guerre des enfants malheureux

Combien de temps
Combien de gens
Combien de vies déchirées
Combien de toi
Combien de moi
Combien de nous... brisés

J'ai posé mes chansons sur des sols étrangers
J'ai laissé dans le vent des prières s'envolées
Je garde dans le cœur un oiseau en liberté
Je n'ai jamais cessé mon Amour de t'aimer
Combien de temps
Combien de gens
Combien d'amours déportés
Combien de toi
Combien de moi
Combien de nous... brisés
...
...
...
Combien de temps { combien de temps}
Combien de gens {Combien de gens}
Combien d'esclaves enchaînés
Combien de toi { Combien de toi}
Combien de moi {Combien de moi}
Combien de nous... brisés

Combien de toi { Combien de toi}
Combien de moi {Combien de moi}
Combien de vies... brisées