Combats ordinaires Album

Artist(s): Yannick Noah

Cover Art

Yannick Noah Combats ordinaires Cover Art

Tracklist

Le Même Sang

length: 2:42

Un ange est tombé, un autre passe
Une page est tournée, même si rien ne s'efface
Quelle est ta blessure, où est la mienne ?
Il y-a-t il des douleur qu'on mesure qui s’apprennent ?
Alors laissons aller

Je vis, je crie,
Je pleure, j’oublie,
Je marche, je danse,
Je tombe et j'avance
Et j'ai le même sang que toi

Je perds je doute
Je parle, j'écoute
Je crois, je change
Je plais ou je dérange
Et j'ai le même sang que toi

Les mêmes question les mêmes doutes
Un seul horizon tout au bout de nos routes

Je vis, je crie,
Je pleure, j’oublie,
Je marche, je danse,
Je tombe et j'avance
Et j'ai le même sang que toi

Je perds je doute
Je parle, j'écoute
Je crois, je change
Je plais ou je dérange
Et j'ai le même sang que toi

Je prie, j'ai peur
Je ris, je meurs
Je joue, je gagne
J'ai mal et je me soigne
Et j'ai le même sang que toi

Je vis, je crie,
Je pleure, j’oublie,
Je marche, je danse,
Je tombe et j'avance
Et j'ai le même sang que toi

Je crois, je change
Je plais ou je dérange
Et j'ai le même sang que toi

Je crois, je change
Je plais ou je dérange
Et j'ai le même sang que toi
Le même sang que toi

Je n'aurai pas le temps

length: 2:32
J'ai cette horloge qui bat dans mes veines
Cette urgence qui me pousse en avant
C'est le chemin qu'il faut que je prenne
Pour vivre cent vies chaque instant

Je veux fouler toutes les plaine
Et marcher sur tous les chemins
Pour qu'une flamme ne s'éteigne
Ne renoncer jamais ça rien

Je n'aurai pas le temps
De vivre infiniment
Le temps ne laisse pas le temps
Pour un souffle ou cent ans
Demain c'est maintenant
Je sais je n'aurai pas le temps

Courir après l'instant qui s'échappe
Qui coule entre mes doigts
Cent mille envies qui me rattrapent
Pour tout vivre au moins une fois
Résigné ou rebelle
peut être les deux à la fois
Impatient et mortel
Comme si j'avais le choix

Je n'aurai pas le temps
De vivre infiniment
Le temps ne laisse pas le temps
Pour un souffle ou cent ans
Demain c'est maintenant
Je sais je n'aurai pas le temps

Pas le temps, pas le temps
Le temps ne laisse pas le temps

Pas le temps, pas le temps
Le temps ne laisse pas le temps

Je n'aurai pas le temps
De vivre infiniment
Le temps ne laisse pas le temps
Pour un souffle ou cent ans
Demain c'est maintenant
Je n'aurai pas le temps

Ma colère

length: 2:41
Ma colère n'est pas amnésique
Ma colère n'est pas naïve
Ma colère aime la République
Les gens combattent toutes les dérives

Ma colère croit en la justice
Ma colère n'est que citoyenne
Ma colère n'est pas un vice
Car elle combat toutes les haines

Ma colère aime la tolérance
Ma colère ne triche jamais
Ma colère fait la différence
Entre une cause et ses effets

(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Ma colère a peur aussi
C'est la peur, son ennemie
(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Car ma colère a tout l'honneur de combattre
La leur

Ma colère n'est pas stratégique
Ma colère est sans défense
Ma colère n'a pas d'rhétorique
Pour insulter l'intelligence

Ma colère n'est pas un mensonge
Ma colère est pleine d'espoir
Ma colère n'est plus un songe
Quand tout le rêve est un cauchemar

(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Ma colère a peur aussi
C'est la peur, son ennemie
(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Car ma colère a tout l'honneur de combattre
La leur

Ma colère
Ma colère

(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Ma colère a peur aussi
C'est la peur, son ennemie
(Ma colère) Ma colère n'est pas un front
Elle n'est pas nationale
(Ma colère) Car ma colère a tout l'honneur de combattre
La leur

Nulle part où aller

length: 3:15

J'ai nulle part où rentrer
Nulle part où reposer
J'ai tellement sillonné
Nulle part où m'arrêter
J'suis tellement accroché
A ces trains qui passaient
A ces trains qui filaient
Sans jamais me retourner
Encoree un j'me disais
Encore un dernier
Ce monde n'est pas le mien
J'ai rien à regretter
Peut être j'ai trop dit oui
Peut être pas assez
Peut être parti trop tôt
Pas tout à fait formé, déformé

J'ai nulle part où rentrer
Nulle part où reposer
Peut être j'vais continuer
Sans savoir où je vais
Parfois tu peux me voir
Marcher et fredonner
Parfois tu peux me voir
Tourner d'l'oeil et tomber
Parfois dans la gare
Je te tombe dans les bras
Je tombe sans crier gare
Et je t'embrasse hagard
C'est parce que cet amour
Qu'on pourrait se donner
Pourrait me réchauffer
Pourrait me requinquer, me réanimer

J'ai nulle part où rentrer
Nulle part où reposer
Nulle part c'est mon pays
Et nulle part ma partie
Ça te parait bizarre
De te voir dans ta gare
Ainsi déambuler
Tout démantibulé
Cette route m'a enlevé
Cette route m'a entamé
Cette route m'a éclipsé
La vie m'a fait marcher
Surement j'vais continuer
Aller à ta rencontre
Mais pas à ton encontre
La route à moi me montre, démontre

J'ai nulle part où rentrer
Ça te parait bizarre
De te voir dans la gare
La nuit et la journée
J'ai nulle part où rentrer
Ça te parait bizarre
Que même avec du blé
On sache pas où aller
Je suis très bien ici
Ici c'est ma vie
Comme on a qu'une vie
Je suis très bien merci
Je crains les policiers
Les gens trop policés
Mais j'suis très bien ici
Je s'rais p't'être mieux assis
Merci
Merci
Merci
Merci !

Les Murs

length: 3:36

Ya un mur devant nous
Qui empêche de passer
Ya plein d'envie derrière
Mais comment avancer
Les sourires les soleils
Sont tout prés on sait bien
Mais ya un mur devant
Qui nous empêche de voir plus loin
Ce mur est fabriqué de façon colérique
Et de refrains plombants
De discours médiatiques
Un mur de pessimisme
Et de morosité
Moi c'est ce qu'il y a derrière
Que j'ai envie de visiter
On va franchir les murs
On est bien plus grand qu'eux
On va gagner c'est sur
Je veux tu veux on peut
On abattra ces murs
Qui nous gâchent et nous freinent
On va y aller j't'assure
La vie en vaut la peine

Gardons la décence pour ceux
Qui ont vraiment froid
Les râleurs les plus durs
Sont pas ceux que l'on croit
Le mur de l'alarmisme
Nous fait nous sentir seuls
On n'a qu'une vie elle est courte
Pas le temps de faire la gueule
On va franchir les murs
On est bien plus grand qu'eux
On va gagner c'est sur
Je veux tu veux on peut
On abattra ces murs
Qui nous gâchent et nous freinent
On va y aller j't'assure
La vie en vaut la peine
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut

On a les cartes en main
Alors qu'est-ce que l'on craint
Si on s'y met ensemble
On retrouvera l'entrain
On doit pas accepter
Qu'un simple mur nous arrête
Abattons ces barrières
Elles sont seulement dans nos têtes
On va franchir les murs
On est bien plus grand qu'eux
On va gagner c'est sur
Je veux tu veux on peut
On abattra ces murs
Qui nous gâchent et nous freinent
On va y aller j't'assure
La vie en vaut la peine
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
Je veux tu veux on peut
On peut on peut on peut

Sourd, aveugle et muet

length: 3:09
A n'entre jamais ce qu'on ne veut pas entendre
A refuser de voir trop souvent l'évidence
Et ne pas toujours dire tout à fait ce qu'on pense

Comme ces trois singes alignés
Aucune leçon à donner,
On est tous,
On est tous, tous, tous, tous, tous,

Sourd, aveugle et muet
Sourd, aveugle et muet
On est ce que l'on fait
On est tous
Sourd, aveugle et muet

De la paille à la poutre, du grain de sable au rocher,
Il faudrait s'écouter, se regarder se parler
On est tous autant coupables que ceux qu'on a jugés

Comme ces trois singes alignés
Aucune leçon à donner,
On est tous,
On est tous, tous, tous, tous, tous,

Sourd, aveugle et muet
Sourd, aveugle et muet
On est ce que l'on fait
On est tous
Sourd, aveugle et muet

Tous les mêmes, tous pareils,
Si mal logés à la mauvaise enseigne
Identiques, hermétiques
Tous aveuglés par le même soleil

Tous les mêmes, tous pareils,
Tous aussi fous, tous aussi fiers
Identiques, télépathiques
La bonne foi en bandoulière

On est tous
On est tous
On est tous, tous, tous, tous, tous,

Sourd, aveugle et muet
Sourd, aveugle et muet
On est ce que l'on fait
On est tous
Sourd, aveugle et muet

On est tous, tous, tous, tous, tous,
Sourd, aveugle et muet

Ainsi va la vie

length: 3:24
On peut faire une liste des projets oubliés
Le futur bien écrit, prémédité
Le jour, la date et l'heure de ce qui doit arriver
Mais le hasard qui s'en mêle et tout est annulé

Écrire une litanie de ce qui n'a pas été
Voyage en Italie, faire un bébé
L'avenir commun sans faute, lisse et parfait
Mais tout petit grain de sable et ça ne s'est pas fait

Ainsi va la vie on fait ce qu'on peut
Ainsi va la vie elle fait ce qu'elle veut
Ainsi va la vie on fait de notre mieux
Et le bon dieu nous écoute et gentiment sourit

On peut faire une liste de l'enfer annoncé
Catastrophe inévitable, fatale obligée
Tragédies inévitables, tout juste évitées.
Le pire n'étant jamais sûr, rien n'est arrivé

Ainsi va la vie on fait ce qu'on peut
Ainsi va la vie elle fait ce qu'elle veut
Ainsi va la vie on fait de notre mieux
Et le bon dieu nous écoute et gentiment sourit.

Y'a tant de choses qu'on aimerait prévoir
Des plus futiles aux sommets de l'histoire
Tant de pourquois et de comments mais on n'en sait rien
Y'a tant de choses qu'on aimerait savoir
Pourquoi jamais ou justement ce soir
Tant de choses inexpliquées mais on y peut rien

Ainsi va la vie on fait ce qu'on peut
Ainsi va la vie elle fait ce qu'elle veut
Ainsi va la vie on fait de notre mieux

Ainsi va la vie on fait ce qu'on peut
Ainsi va la vie elle fait ce qu'elle veut
Ainsi va la vie on fait de notre mieux
Ainsi va la vie ho

Ainsi va la vie on fait ce qu'on peut
Ainsi va la vie elle fait ce qu'elle veut
Ainsi va la vie on fait de notre mieux
Ainsi va la vie ho

On court

length: 3:18
On court, on dort
On court, on se réveille
Le temps court encore
On est à cours de sommeil

On court, on bosse
On court après le train
On court comme des gosses
On sait plus où est le frein

On court, on vit
On court, on est mort
On dit stop, c'est fini
Le temps, le temps court encore

On court après l'amour
Après la prochaine rencontre
On court comme des gamins
On sait plus où est le frein

Venez on s'arrête
Et on ferme les yeux
On contemple la mer,
On contemple les cieux
Venez on s'arrête,
On marche dans l'autre sens
On revient sur nos pas
On s'arrête et on danse (Hé)

On court, on ment
On s'aime et puis on court
Le temps c'est de l'argent
On en manque, on est à cours

On court après le monde
On court sur nos chemins
On avance comme des ombres
On sait plus où est le frein

On court avec ou sans buts
Pour éviter la chute
Même si on coupe ou rien
On sait plus où est le frein!

Venez on s'arrête
Et on ferme les yeux
On contemple la mer,
On contemple les cieux
Venez on s'arrête,
On marche dans l'autre sens
On revient sur nos pas
On s'arrête et on danse (Hé)

On s'arrête et on danse!

Venez on s'arrête
Et on ferme les yeux
On contemple la mer,
On contemple les cieux
Venez on s'arrête,
On marche dans l'autre sens
On revient sur nos pas
On s'arrête et on danse (Hé)

On s'arrête et on danse
On s'arrête et on danse (Hé)
On s'arrête et on danse
On s'arrête et on danse
On s'arrête et on danse
On s'arrête et on danse

Les Pieds nus

length: 2:47
Pas de poses artificielles
Retrouver le naturel
Ici tout est permis
Comme au tout premier cri
Pas plus que nécessaire
Savoir ce qui suffit

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une renaissance
A chaque pas de nos vies

Respirer sans dire un mot
Les pieds dans le ruisseau
Graver des ronds dans l'eau
Marcher sous l'ancienne loi
Qui ne laisse sous nos pas
Que l'empreinte de nos choix

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une renaissance
A chaque pas de nos vies

Quand on vit les pieds nus
Chaque instant est plus intense

Quand on vit les pieds nus
On sent d'autres présences
D'autres fortes énergies

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une autre existence
De celle qu'on s'est choisi

Quand on vit les pieds nus

Prêt

length: 2:59
Je ne sais pas ce qui me prend
Si je suis triste ou mécontent
Je me mets tout au fond du puits
Et puis je ramasse l'instrument
Pourquoi te donner un autre je t'aime
Je sors le meilleur de moi-même
?? et les problèmes
Et tant pis pour les matins blêmes

Je suis prêt
Prêt à grimper au mur
Je suis prêt
Prêt à grimper au mur

Je chante à l'envers de moi-même
J'ai le moral dans les chaussures
Mais la musique rigole quand même
Je ferai tout pour que ça dure
La musique m'a donné la vie
La musique m'a sauvé la vie
Et plus souvent que de coutume
Elle a bouffé mon amertume
Je suis prêt
Prêt à grimper au mur
Je suis prêt
Prêt à grimper au mur
Pour te donner un autre je t'aime
Je sors le meilleur de moi-même
Pour te donner un autre je t'aime
Je sortirai le meilleur de moi-même

Prêt
Prêt
Prêt
Je suis prêt
Pour te donner un autre je t'aime
Je sortirai le meilleur de moi-même
Pour te donner un autre je t'aime
Je sortirai le meilleur de moi-même

Mon dernier amour

length: 3:45
Je ne sais pas quand viendra mon dernier sourire
Mon dernier baiser
Mon dernier café
Le dernier morceau de soleil sur ma peau
Mon dernier ?
Ma dernière voiture

Je serai peut-être avec des amis
Sur scène comme Molière
Tout seul dans mon lit
Au bord de la mer
Au bord de l'oubli
A Bordeaux, à Madère
A Alger, à Paris
Ce qu'il y'a
A la fin
Je suis comme toi
Je n'en sais rien

Je ne sais qu'une chose
Je penserai encore à toi
Quand la vie m'enverra sur les roses
Avec une rose entre mes doigts
Jusqu'à mon dernier silence
Tu sais celui qui dure toujours
Tu seras mon espérance
Tu es mon dernier amour

Je ne sais pas quand viendra notre dernière danse
Mon dernier chagrin
Mon dernier matin
Mon dernier croissant de lune au firmament
Mon dernier défis
Ma dernière folie

Je serai peut-être avec mes enfants
Le sourire aux lèvres
Parlant du beau temps
Perdu dans mes rêves
Perdu sur une île
Où le temps défile
Beaucoup plus lentement
Ce qu'il y'a
A la fin
Je suis comme toi
Je n'en sais rien

Je ne sais qu'une chose
Je penserai encore à toi
Quand la vie m'enverra sur les roses
Avec une rose entre mes doigts
Jusqu'à mon dernier silence
Tu sais celui qui dure toujours
Tu seras mon espérance
Tu es mon dernier amour

Tu as connu d'autres amours avant
J'en ai connu d'autres aussi
Mais les heures tournent
Tourne le vent
Je me retourne et te voici

Je ne sais qu'une chose
Je penserai encore à toi
Quand la vie m'enverra sur les roses
Avec une rose entre mes doigts
Jusqu'à mon dernier silence
Tu sais celui qui dure toujours
Tu seras mon espérance
Tu es mon dernier amour

Tu seras mon espérance
Tu es mon dernier amour

Qu'allons-nous leur laisser ?

length: 3:07
Sous les ruines des villes
Qu'allons-nous leur laisser?
Si la terre est hostile
Qu'allons-nous leur laisser?

Ni de goût, ni de sens
Qu'allons-nous leur laisser?
L'absence ou la présence
Nous pouvons leur donner

Informations difformes
Qu'avons nous à leur dire
Des désirs et des manques
Qu'allons-nous leur laisser?

Au lieu des comptes en banque
Qu'allons-nous leur laisser?
Juste amour ou le manque
Qu'allons-nous leur donner ?

Des tonnes de déchets
Quelques vieux jouets cassés
Des rêves dérisoires
Et de sombres idoles

Si ce n'est l'amour
Que nous pouvons donner
Aucun autre recours
Allons-nous leur laisser

Des images qui brillent
Sur un écran bleuté
Et des nuits embrumés
Qu'allons-nous leur laisser?

Le culte de la science
Qu'allons-nous leur laisser?
Oui au coeur du silence
Qu'avons nous à leur dire

Si c'est le choix des larmes
Que nous pouvons donner
Que leurs yeux nous désarment
Et que nos dieux se d___ent
Si ce n'est l'amour
Que nous pouvons donner
Aucun autre recours

Allons-nous leur laisser
Que pouvons nous donner

Sous les ruines des villes
Si la terre est hostile
Ni de goût, ni de sens
Oui au coeur du silence

En ce temps-là

length: 3:30

Où es-tu ?

length: 4:02
A l'autre bout de moi
Je t'ai cherché
Sur des peines imbéciles
J'étais perché
J'ai pas la larme facile
Ça tu le sais
Mais pour l'absence
On est jamais prêt

A l'autre bout de toi
Est-ce que j'existe
Est-ce que tu me cherches un peu
Est-ce que t'es sur la piste
Il parait que j'ai des yeux
Mais j'ai bien plus que ça
Tu dors dans mon sourire
Tu vis à travers moi

Où est-tu
Je sais que tu n'es jamais partis loin
Qu'on se retrouvera dans un jardin
Je te cueillerai des fleurs
Comme au temps où j'étais
Ton enfant sur la terre

Où est-tu
Est-ce que l'oiseau qui chantait ce matin
C'est toi qui l'a déposé dans mes mains
Pour qu'il me dise que tu me vois
Pour qu'il me dise combien tu comptes pour moi

J'ai vendu la maison
J'ai déserté
Je me ferai pas une raison non
Je vais trouvé
La ville ou la saison
Où t'es caché
Pour ton absence
Je ne serai jamais prêt

Mes discours sont trop longs
Mes chansons pas assez
Pour dire que tu me manques
Que ça ne veut pas passer
Je voudrais juste une heure
Une heure à tes côtés
Une heure à t'écouter chanter

Où est-tu
Je sais que tu n'es jamais partis loin
Qu'on se retrouvera dans un jardin
Je te cueillerai des fleurs
Comme au temps où j'étais
Ton enfant sur la terre

Où est-tu
Est-ce que l'oiseau qui chantait ce matin
C'est toi qui l'a déposé dans mes mains
Pour qu'il me dise que tu me vois
Pour qu'il me dise combien tu comptes pour moi

Où est-tu
Est-ce que l'oiseau qui chantait ce matin
Est arrivé jusqu'au creux de tes mains
Pour te dire je suis fier
Je serai toujours ton enfant de la terre